top of page

Et si vous écriviez une lettre au temps



Quand nous avons décidé d’écrire, quand le besoin de poser des mots sur une page devient très fort, nous trouvons le temps.

Il devient notre meilleur ami. Avec lui, tout est possible, les retours en arrière, les bonds dans le futur, et même de sauter des pans entiers d’histoire ; un peu comme si on avait supprimé tout ce qui dépasse.


Pour commencer, je vous propose de découvrir un texte de Tim Kreider,

une tribune publiée dans Rue 89, à l’époque où sévissait le mot « overbooké ». Voir PDF







Après cette lecture, nous jouerons avec un grand classique, écrire une lettre au temps.


– Vous vous exprimerez au présent.


– Si votre page reste blanche, vous penserez à cette confidence attribuée à Cocteau :

« Écrivez n’importe quelle phrase “soudain, la pendule du salon sonna trois heures” et continuez. »

Vous pourrez également, prendre la première phrase que vous trouverez dans votre lecture du moment.


– Si vous avez l’habitude des ateliers où l’on s’amuse à délier les plumes avec de petits exercices, vous commencerez par vous remémorer des expressions relatives au temps. Puis vous cherchez des paroles de chanson dans lesquelles il est question de temps.

– Vous retiendrez alors cinq expressions ou cinq extraits de paroles de chansons pour structurer votre lettre (Introduction, développement en deux parties, conclusion, formule de politesse)


Je ne vous en dis pas plus, ce ne sont là que des pistes.


Les ateliers d’écriture c’est samedi et dimanche prochain.

Les ateliers en ligne sont en cours de préparation, une longue préparation.

Vous pouvez proposer une variante à vos enfants et petits-enfants, la lettre au père Noël.


En commentaire, merci de poster les expressions ou extraits de chansons auxquels vous penserez.


Tim Kreider, overbooké, Rue 89
.pdf
Download PDF • 91KB

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Capture d’écran 2023-02-25 à 16.18.30.png
bottom of page