top of page

Enfin, Noël est là !

Dernière mise à jour : 24 déc. 2022




L'année prochaine, j'ai envie de vous proposer autre chose, de sortir des ornières du quotidien pour nous offrir un peu de nouveauté.

Et pour ceux et celles que cette fin d'année conduit également à prendre un nouveau départ, j'ai retrouvé un texte d'un de mes auteurs favoris.

Vivre devrait ressembler selon moi à un acte de transcendance, à une progression étape par étape.

Il faut traverser les espaces les uns après les autres en les laissant chacun derrière soi comme le musicien qui écrit, joue, achève puis abandonne les uns après les autres les thèmes et les tempi, sans jamais de lassitude, de repos, toujours vif, pleinement présent.

J'ai découvert l'existence de ces étapes, de ces espaces en analysant l'expérience de l'éveil à la nouveauté. J'ai noté par exemple que les instants qui marquent la conclusion d'une période de notre vie ont une tonalité un peu terne, semblent porter en eux le désir de la fin qui incite à passer à autre chose, à s'éveiller, à prendre un nouveau départ.


L'image caricaturale de l'homme qui reçoit le Nobel en 1945, celle des lecteurs d'un seul ouvrage, donne à voir un auteur de romans initiatiques surchargés de symboles, imprégnés de la nostalgie de l’Orient et de celle du Moyen Age. Hermann Hesse est à mon sens un poète et un artiste doté d'une capacité hors du commun à raconter des histoires. Si vous visitez sa maison d'écrivain, à Montagnola, vous apprendrez que l'homme s'y sentait chez lui, fasciné par le paysage incomparable, la lumière de la Collina d’Oro et le comportement amical des Tessinois.


28 vues0 commentaire
bottom of page