top of page

 La tête dans les nuages, les pieds sur terre


Entre l’errance et la résidence, le créateur de la géopoétique s’en est allé


« C’est dans la forme des caps

c’est dans la façon qu’ont les vagues

de se briser sur la côte

c’est dans la lumière changeante

c’est dans le clair silence de ce matin d’avril

[…]

qui sait, peut-être

dans les temps futurs

un peu après la dernière catastrophe

un touriste curieux venu de l’espace

marchera-t-il sur ce même sentier

conscient de mon fantôme :

toujours ici à suivre les lignes

toujours à regarder dans la lumière. »


La géopoétique, théorie pratique transdisciplinaire applicable à tous les domaines de la vie et de la recherche, a pour but de rétablir et d’enrichir le rapport de l’Homme à la Terre depuis longtemps rompu, avec les conséquences que l’on sait sur les plans écologique, psychologique et intellectuel.


La suite, où il est aussi question des auteurs et des autrices : http://kennethwhite.org/oeuvres/index.php?rub=fr&srub=poesie&act=detail&id=1020&tag=1692097831


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Capture d’écran 2023-02-25 à 16.18.30.png
bottom of page