top of page

Une autre façon de représenter le monde

Après la carte cordiforme, l’utopie





Nous sommes en 1775, la Franche-Comté a été annexée au royaume de France sous le règne de Louis XIV. Son sous-sol est très riche en sel et Louis XV décide d’en industrialiser l’exploitation. Il confie la construction d’une des plus grandes salines d’Europe à l’architecte Nicolas Ledoux.


Celui-ci, convaincu que l’architecture peut participer à la construction d’un monde meilleur, imagine son prolongement par une ville, la ville de Chaux.Il en dessine tous les plans, élévations et vues perspectives.


La saline d’Arc-et-Senans est perçue par la population comme un véritable palais royal à finalité industrielle. Il est vrai que l’embryon de cette cité idéale regroupe la structure consacrée à la production et les logements des ouvriers. La production annuelle de sel tourne alors autour de 30 000 quintaux et engloutit 14 000 stères de bois. Deux cents personnes y travaillent.


Lorsque la Révolution éclate, Ledoux est emprisonné et commence à rédiger un texte pour accompagner ses gravures.

En 1895, la concurrence avec les marais salants et l’apparition de nouvelles technologies ont raison de l’exploitation.


Sur le site inrap.fr, je lis que l’organisation de l’usine selon un plan semi-circulaire permet de limiter les déplacements et de faciliter la surveillance des ouvriers.

Ce soir, sur Inter, je lis un témoignage du patron de Fenêtréa, fabricant de fenêtres, portes et volets. Son entreprise emploie 550 salariés : « Moi, j’ouvre une usine en 2026 et j’ai besoin d’embaucher entre 75 et 100 personnes. Pour les faire venir, et être attractif, je n’ai d’autre choix que de leur proposer un logement. »


Une thèse, intitulée La saline d’Arc-et-Senans : manufacture, utopie et patrimoine (1773-2011) et soutenue en 2013 par Emmeline Scachetti présente l’historique des salines et traite notamment des enjeux de la reconversion.

Depuis 2022, les anciens jardins ouvriers sont enrichis de 5 hectares grâce à un aménagement paysager.


Photographie : La saline d’Arc et Senans aujourd’hui, « Bibliothèque nationale de France ».

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un livre

Capture d’écran 2023-02-25 à 16.18.30.png
bottom of page