top of page

𝗟𝗲 𝘀𝗽𝗲𝗰𝘁𝗮𝗰𝗹𝗲 𝗱𝗲 𝗿𝘂𝗲 𝗶𝗻𝘃𝗶𝘁𝗲 𝗹𝗲𝘀 𝗮𝘁𝗲𝗹𝗶𝗲𝗿𝘀 𝗱'𝗲́𝗰𝗿𝗶𝘁𝘂𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗹𝗶𝗯𝗿𝗮𝗶𝗿𝗶𝗲 𝗱𝗲 𝗚𝗮𝗿𝗲́𝗼𝘂𝗹𝘁

Dernière mise à jour : 11 nov. 2023

𝘋𝘦𝘴 𝘢𝘵𝘦𝘭𝘪𝘦𝘳𝘴 𝘲𝘶𝘪 𝘴𝘦 𝘱𝘰𝘶𝘳𝘴𝘶𝘪𝘷𝘦𝘯𝘵 𝘦𝘯 𝘦𝘹𝘤𝘭𝘶𝘴𝘪𝘷𝘪𝘵𝘦́ 𝘢̀ 𝘭𝘢 𝘭𝘪𝘣𝘳𝘢𝘪𝘳𝘪𝘦


Dans le jardin de la Maison Bertrand, deux participantes de l’atelier lisaient des fragments composés lors de la séance du 21 octobre dernier. Elles disaient leurs jardins.


Le texte, que j’avais adapté pour la lecture de la rue du Four est de Sara Knapp, une autre participante rencontrée lors d’une Fontaine aux livres, à Cotignac. Sara a enseigné la littérature française. Pour cette rentrée, elle a accepté de tester une des versions que je propose à distance. J’adore ses suggestions, la poésie qui se dégage de ses textes. Celui-ci évoquait un peintre, bientôt centenaire. Il aurait pu s’agir de celui de Garéoult. Valérie qui l’a rencontré est aussi de mon avis.


Valérie, c’est la libraire de Garéoult. Depuis le printemps, chaque mois, un ouvrage sort de son rayon littérature et sert de point de départ à l’atelier d’écriture créative.


Nous évoquons le titre, son auteur, son style, l’histoire. Cette animation diffère sérieuse-ment des ateliers destinés aux collégiens.

Nous jouons avec une figure de style, nous nous amusons à pasticher un personnage, inventons un paysage… Les sujets sont nombreux et peuvent correspondre à une demande. Un seul but, vous laisser renouer avec tous vos sens et écrire.


La deuxième partie de l’atelier est consacrée à la production d’un fragment.

À la fin de la séance et à tour de rôle, chacun a la possibilité de le lire son texte. Nous passons ensuite aux retours et les formuler relève également d'un apprentissage.


Un atelier de deux heures qui convient pour l'instant à un petit groupe de personnes. Entre chaque atelier, les participants laissent reposer leurs écrits avant de les reprendre. Pour cela, je propose une relecture par mail, des pistes de réécriture.


Un cursus complet existe aussi. Et, comme j'ai gardé un intérêt pour la qualité de vie au travail, je propose également une formation adaptée au besoin des entreprises,


Revenons à Garéoult, où chacun des nombreux participants garde un excellent souvenir de cette participation à un spectacle enjoué, une mise en scène qui a su mêler professionnels, amateurs et habitants, dans des numéros destinés à tous.

Merci à tous, à Stéphanie Slimani, à toute la troupe de Divine Usine, au petit théâtre de Giono, aux pensionnaires et au personnel de l’ESAT. (Ils sont venus à notre rencontre, place de la mairie, avec un spectacle inspiré de Jacques Demy) à l'équipe municipale enfin, pour cette belle idée.


Pour éviter de faire apparaitre le public, j'ai découpé une belle photo de Michel Carles

Au sujet du travail de Stéphanie Slimani et de la Compagnie Divine usine : https://ouvertauxpublics.fr/itw-stephanie-slimani-de-la-compagnie-la-divine-usine/?fbclid=IwAR1J_5g4RsvIohgUZwJXypjZmBbXYhJZXz7oI06i4wm5N3lHQeiLNG-5Pfg




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un livre

Comments


Capture d’écran 2023-02-25 à 16.18.30.png
bottom of page