top of page

Voici refleurir le marronnier de juin

Et il a un goût de madeleine...

Petite, je croyais que la boulangère donnait les noms de ses spécialités. Le médecin connaissait les noms des maladies et la mercière ceux des tissus.

Chez la boulangère, je trouvais des pains au chocolat. Il s'agissait d'une brioche en forme de petit pain, et fourrée d'une barre de chocolat. Autrement, elle proposait des feuilletés au chocolat. L'été, mes amis demandaient des flûtes et repartaient avec des restaurants. Je préférais la fougasse et elle était nature. Dernièrement, j'ai appris que la brioche à tête était aussi appelée parisienne. Mais il parait que c'est péjoratif.


Autrement, en mai, j'ai également vérifié que les diagnostics variaient toujours, mais ça, vous le saviez et j'ai enfin trouvé le spécialiste qui a trouvé, et traité le même jour, l'origine d'une fatigue qui durait depuis plus de deux mois.

Les lecteurs-correcteurs, jonglent toujours avec leurs dictionnaires et c'est chouette.

La vie est belle !

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un livre

Comments


Capture d’écran 2023-02-25 à 16.18.30.png
bottom of page